Le jour d’après n’arrivera pas

Jour 53 et « le jour d’après n’arrivera pas » du sociologue Willy Pelletier. Enseignant à l’université de Picardie il est Coordinateur général de la Fondation Copernic.

La Boëtie et la Cour de Justice de l’Union Européenne (Jacques Rigaudiat)

Jour 52 et « La Boëtie et la Cour de Justice de l’Union Européenne: De la servitude volontaire dans les institutions du néo libéralisme » de Jacques Rigaudiat.

Droits et libertés fondamentales en danger (Marie-Christine Vergiat)

Jour 51 et « Droits et libertés fondamentales en danger » de Marie-Christine Vergiat. Députée européenne 2009-2019 où elle a été l’une des porte voix du combats pour l’accueil des migrants, elle est aujourd’hui Vice Présidente nationale de la LDH.

L'impossible déconfinement de la continuité pédagogique (Katia Yakoubi)

Relance de notre carnet de bord où nous voulons mettre en lumière "les jours et le monde d'après", sans fard et en donnant une large part au terrain et au débat d'idées

Le jour où je suis devenu vieux... (Dominique Vidal)

Jour 49 de notre carnet de bord et la première depuis le début du déconfinement.

Rupture (Jacques Mondoloni)

Jour 47 et "rupture" de l'auteur de polars et science fonction Jacques Mondoloni. Un beau texte aux airs de métaphore de toutes celles (ruptures) que nous vivons ces derniers mois. Avant début de déconfinement.

Marx est mort ? mon œil ! (Alain Mila)

Jour 46 et un pied de nez utile d’Alain Mila à la gauche et à Marx. Avocat devenu photographe et un détour par l’éducation nationale, Alain est aujourd’hui doctorant en histoire du droit et auteur.

à la façon de Edward Hopper (Eric Cabanis)

Jour 45 et Éric Cabanis reporter photographe à l’AFP, syndicaliste et citoyen, Éric aime les gens et les paysages, la culture et la littérature aussi.

Le paquet de cigarettes (Olivier Dartigolles)

Jour 44 de notre carnet de bord et « le paquet de cigarettes » d’Olivier Dartigolles qui nous offre ici une déambulation dans les rues de Pau par temps confinés.

Le caractère et le lendemain (Josep-Maria Terricabras)

Jour 43 et « Le caractère et le lendemain » une réflexion teintée du pessimisme de la raison du philosophe catalan Josep-Maria Terricabras.