Jour 42 et « Culture et frénésie » une jolie bouffée d’oxygène que nous offre l’auteure toulousaine Sylvie Etche. Elle a signé deux romans, « Le cri du Toucan » et « Les trois vies d’Eva » ( Éditions Edilivre). Merci à elle.

Jour 41 de notre carnet de bord et un poème « Fleur de mai » du journaliste Jean François Courtille assorti d’un brin de muguet offert par sa compagne Arman.

Jour 40 de notre carnet de bord et pour ce 1er mai, un appel des maisons d’Edition indépendantes, de librairies et d’auteurs dont Arcane 17 est signataire.

Jour 39 et un texte témoignage terrible du docteur Michel Limousin.

Jour 38 et « La meilleure année que les États-Unis aient jamais connue », une nouvelle féroce, noire à souhait de Maurice Gouiran.

Jour 37 et un texte destiné à alimenter la réflexion syndicale « Service public: et après ? » qu’a bien voulu nous confier Anicet Le Pors.

Jour 36 et « Amiante fiction 1, Coronavirus fiction 2 » de l’historien Frédérick Genevée, une fiction grinçante où toute ressemblance avec des événements ou des personnes serait totalement fortuite.

Jour 34 et « Arrachons dès aujourd’hui ce qui peut l’être » de l’auteur et militant communiste, Maxime Cochard, un appel à la mobilisation générale car tout est rapport de force. Maxime vient de sortir « Nous n’avons pas besoin des riches »

Jour 34 de notre carnet de bord des Éditions Arcane 17 et juste un cliché de Jeanne Desaubry, auteure de polar et directrice littéraire chez Ska éditeur. Dernier roman « Point de fuite » ( Horsain décembre 2019)

Jour 33 de notre carnet de bord et un détour par le Portugal avec le francophile Miguel Viegas. Titulaire d'un doctorat en Économie à l’Université de Porto, il est aujourd'hui professeur d’Économie à l'Université d'Aveiro.