Hit the road Jack, and don‘t you come back - Agnès Saurat se paye Vincent Peillon !

Hit the road Jack, and don‘t you come back
Agnès Saurat

« Le train OUIGO numéro 6276 en provenance d’Avignon TGV entre en gare ».
31 décembre. 9h16. Quai A, Marne la Vallée. Pour notre dernier concert de l’année Lulu, Lilly et moi débarquons à Paris. Ok, on est aux portes de Disneyland, et c’est juste du givre. Mais c’est beau. C’est beau, mais ça caille ! Fallait donc que j’ai le goût du travail bien fait pour terminer ici l’œuvre des poteaux et zigouiller fissa l’ancien nègre de Lionel.

« J’ai écrit pour donner forme à mes inquiétudes et formuler une espérance critique », conclut Claude Mazauric dans son dernier ouvrage « Au bord du gouffre » (1).
L’historien et universitaire de talent que l’on connaît surtout pour ses travaux sur la Révolution française se transforme cette fois en chroniqueur dans une sorte de journal de bord rédigé « presque quotidiennement » depuis le solstice d’hiver de 2014 jusqu’à celui de 2015.

Cher Claude

Tu t’en remets donc à nous, tes lecteurs, pour savoir "si tu as perdu ton temps" en écrivant ce livre. Après une lecture attentive, passionnée et bien souvent émue, je peux te dire qu’en ce qui concerne « la condisciple, la camarade et l’amie » que je suis, tu n’aurais pu mieux employer ce temps turbulent qui nous emporte de plus en plus vite.

Je te lis depuis des décennies, avec un intérêt soutenu. J’ai apprécié il y a quelques années tes mémoires publiées dans les Cahiers d’Histoire.

Les éditions Arcane 17 ont le plaisir de vous annoncer, pour septembre 2010, la sortie de « Pour une Terre commune », essai politique d'André Chassaigne.

Député du Puy-de-Dôme, André Chassaigne s’est illustré particulièrement au printemps 2008 lors du débat sur les OGM, en imposant l’adoption de l’amendement 252 excluant de fait la culture des plantes génétiquement modifiées d’une grande partie du territoire français puis en faisant voter une motion de procédure rendant caduque le texte et l’annulant avant son examen en deuxième lecture.