Dans ces « récits de vie et d'ovalie », François Moncla raconte, pour la première fois, l'itinéraire de l'enfant de la vallée d'Ossau, celui des truites attrapées à la main dans le gave et du rugby des villages, qui va devenir le capitaine héroïque de l'équipe de France.
Pour le dernier test-match à Durban face au Springboks, le 16
août 1958, la presse sud africaine annonce la couleur : « Du sang coulera samedi à Ellis Park. » Moncla raconte les regards dans les vestiaires, la peur face à des « joueurs monstrueux » et l'ivresse de la victoire après un Himalaya de rugby. Et les anglais François ? « Avec eux, cela a toujours été rude mais correct, quelques gifles, un pied au cul à Bendon, mais pas de scandales quoi... » Après avoir rappelé quelques vérités sur « les gros pardessus » de la Fédération française de rugby, le béarnais livre portraits et anecdotes d'un temps où le seul salaire était celui de la fraternité.
Moncla parle d'ovalie et des autres engagements de sa vie pour la Paix et la justice sociale. « Après tout ce que j'ai vécu, je crois à la solidarité des hommes. S'aider les uns les autres pour accéder à une vie meilleure. »

François Moncla, joueur légendaire du rugby tricolore, 31 sélections en équipe de France entre 1956 et 1961, capitaine des Bleus à 18 reprises entre 1960 et 1961, sélectionné lors des tournées en Afrique du Sud en 1958, en Argentine en 1960 et en Nouvelle-Zélande en 1961. Vainqueur de trois Tournois des cinq nations, champion de France avec le Racing en 1959 et avec la Section paloise en 1964.

10.00€
Prix : 10.00€
Parution: 
2016-10
Format: 
Livre
Modèle: 
broché, 12,5*21, 90 pages
ISBN: 
978-2-918721-54-3
Les éditions Arcane 17

Par la voie de la narratrice en proie au vertige du deuil, se dessine, par touches successives, au gré des cheminements de la mémoire, la figure de l’absent, Guy Catusse, disparu en 2012. Ce fils de mineur de Carmaux, porté par la rage et la fierté ouvrière, qui fut militant des CEMEA, syndicaliste et responsable communiste, était aussi fou de littérature et de peinture, amoureux de théâtre et d’art baroque.

De l’école Victor Hugo de Carmaux à la fac de lettres de Toulouse, des Éclaireurs à l’Union des étudiants communistes, de la Fédération du PC de Tarn-et-Garonne aux séminaires universitaires parisiens, s’esquisse le portrait d’un inguérissable vivant, celui d’un être profondément accordé à son temps, dont l’itinéraire personnel figure celui d’une génération.

Ce récit du temps retrouvé restitue l’histoire d’un engagement politique et intellectuel et la mémoire d’un amour, le temps individuel et le temps commun, pour attester de ce qui fut, pour que ce qui est une fois advenu au monde soit rendu au monde.

16.00€
Prix : 16.00€
Parution: 
2016-10
Format: 
Livre
Modèle: 
broché, 13,5*21, 160 pages
ISBN: 
978-2-918721-53-6
Les éditions Arcane 17

2 milliards pour la société en général

2 197 000 000 euros, c’est la somme offerte par l’État à la Société Générale dans le sillage de l’affaire dite Kerviel car la banque se disait victime d’une escroquerie. Pour Julien Bayou, la banque est responsable et il milite depuis plusieurs années pour qu’elle rembourse ce cadeau équivalent à 130 euros par foyer contribuable.
Pour lui, l’affaire dite Kerviel est en fait une affaire d’État qui révèle l’état de notre démocratie : plombée par les conflits d’intérêt du 1%, la légèreté des élites dans l’utilisation de l’argent public et le renoncement politique face au lobby de la finance. Il formule des propositions pour désintoxiquer la finance et notre démocratie.
Ces 2 milliards à récupérer, Julien Bayou propose de les utiliser pour expérimenter le revenu universel : 1000 euros par mois versés sans condition, ni contrepartie. Pour que ce bonus bénéficie pour une fois à la société, en général.

Co-écrit avec Arthur Vincent

Préface d'Eva Joly

10.00€
Prix : 10.00€
Parution: 
2016-09
Format: 
Livre
Modèle: 
broché, 124 pages, 21x12,5
ISBN: 
978-2-918721-55-0
ISSN: 
2263-5130
Les éditions Arcane 17