La villa Jaizquibel, une des nombreuses maisons où Jacques Brianti a passé son enfance, est le pivot de ce voyage, presque initiatique, auquel nous convie l’artiste peintre bagnérais, créateur inclassable.

Dans ce texte rédigé entre 2010 et aujourd’hui des bulles de souvenirs passés affleurent en surface à la faveur des évènements de l’actualité. Mais ici les souvenirs ne sont pas des vignettes sépia qui suscitent la nostalgie, au contraire il s’agit d’intenses moments de réflexion sur l’oeuvre et ce qui la déclenche, sur la solitude du créateur et sur sa contingence au monde. Dans ce texte foisonnant et abondamment illustré, il nous fait entrer dans les cheminements intellectuels qui président à la vitalité d’une pensée féconde. Avec son franc-parler habituel, il interroge les querelles de chapelle et la lente dérive des politiques culturelles dont il est un témoin privilégié depuis presque soixante ans.

C’est que Jacques Brianti est un homme engagé, tant sur le plan politique que sur celui de l’acte de création. Ce livre est l’occasion d’une rencontre stimulante et chaleureuse.

23.00€
Prix : 23.00€
Parution: 
2017-10
Format: 
Livre
Modèle: 
Broché, 21x29,7, 244 page
ISBN: 
978-2-918721-57-4
Les éditions Arcane 17

II y a vingt ans décédait Georges Marchais. Dirigeant communiste, d’origine ouvrière, il fut un tribun très populaire que les milieux do­minants n’ont pas épargné. Que reste-t-il aujourd’hui de l’image de cet homme dans la mémoire collective? Cette biographie revisite les grandes étapes de sa vie, l’enfance normande, la jeunesse ouvrière, le séjour en Allemagne, le militantisme syndical, la Libération, l’enga­gement communiste, ses rapports avec Maurice Thorez ou Waldeck Rochet, sa complicité avec Jean Kanapa et Charles Fiterman, les années de feu de la décennie soixante-dix, l’eurocommunisme puis le « choc » de 1981 avant la perestroika et l’effondrement de l’Est. Georges Marchais dirigea le PCF dans une période charnière pour cette formation, qu’il contribua à moderniser tout en demeurant dépendant d’un lourd héritage. Il est temps de redécouvrir Georges Marchais.

Journaliste, Gérard Streiff a été correspondant à l’étranger et a participé à plusieurs rédactions parisiennes. Il est docteur de Sciences Po Paris en Histoire. Écrivain, il a publié une cinquantaine d’ouvrages (essais, récits historiques, biographies, polars, littérature enfantine, nouvelles). Responsable du secteur Europe du PCF dans les années soixante-dix, il a longtemps côtoyé Georges Marchais, au temps de l'eurocommunisme notamment.

Sortie en librairie, le 25 août 2017

11.00€
Prix : 11.00€
Parution: 
2017-08
Format: 
Livre
Modèle: 
Broché, 92 pages
ISBN: 
9782918721611
Les éditions Arcane 17

Comment expliquer en 2017 le prestige têtu de Che Guevarra, la fascination qu’il exerce encore et toujours ? Le nouvel ouvrage de Jean Ortiz propose une analyse et un point de vue fournis et argumentés, à contre-courant des poncifs et des contre-vérités qui ne manqueront pas de ressurgir en ce cinquantième anniversaire de son assassinat.
Il est évident que se joue sur cette figure du combat anticapitaliste comme dans son legs au mouvement pour l’émancipation humaine, une bataille toujours aussi féroce entre les classes dominantes et les « changeurs » de monde. Plus qu’une œuvre pour mémoire, puissent ces pages contribuer à l’utopie nécessaire aujourd’hui autant qu’hier. Che incarne l’idéal d’une révolution désirable, affranchie de tout modèle. Le lecteur découvrira ses réflexions visionnaires sur l’Union soviétique, la place centrale qu’il accorde à l’éthique en politique, à l’engagement total, altruiste, au rôle de l’individu dans le processus révolutionnaire. « C’est sans doute la première fois, écrit-il, qu’un système socialiste [à Cuba] met l’homme au centre [...]. »

Disponible en prévente en exclusivité sur le site d'Arcane 17

Sortie officielle en librairie le 12 juillet 2017

20.00€
Prix : 20.00€
Parution: 
2017-07
Format: 
Livre
Modèle: 
Broché, 244 pages
ISBN: 
9782918721604
Les éditions Arcane 17