Thomas Portes a été l’une des figures du mouvement cheminot de 2018. Très présent sur les réseaux sociaux, il s’est vu assigné en justice par Génération Identitaire qui l’a identifié comme une cible à abattre parce qu’ayant dénoncé publiquement leur opération anti migrants du col de l’échelle.

Il a décidé de réagir par l’écriture.
« Au cœur de la haine » est son journal de bord de la montée de l’extrême droite dans notre pays. Une récit de témoignages et de retours de « terrain » qui dresse la cartographie des acteurs locaux, syndicalistes, responsables associatifs, militants culturels ou élus engagés contre la haine sociale et raciale. Combattant pour l’égalité et la dignité.

Date
-